Justice après la Crise - l'ancienne ministre de la justice, Herta Däubler-Gmelin au  Mali

La justice - pilier fondamental d'une démocratie - est à la fois au coeur de la crise malienne et de sa solution. C'est dans cette optique que l'ancienne ministre de la justice  de l'Allemagne, Prof. Dr. Herta Däubler-Gmelin a effectué une visite de travail au Mali. Pendant quatre jours, du 9 au 13 novembre 2015, la FES a organisé, ensemble avec ses  partenaires, une série d'activités autour des questions de la justice au Mali, de ses défis et des solutions potentielles. 

En 2012/2013, le Mali a vécu la crise la plus grave de son histoire. Loin d'être exlusivement une crise sécuritaire, la crise malienne était une crise profonde de la jeune démocratie, de l'état et de ses institutions. La justice - pilier fondamental d'une démocratie - est à la fois au coeur de cette crise et de sa solution

C'est dans cette optique que l'ancienne ministre de la justice de l'Allemagne, Prof. Dr. Herta Däubler-Gmelin a effectué une visite de travail au Mali. 

Pendant quatre jours, du 9 au 13 novembre 2015, la FES a organisé, ensemble avec ses partenaires, une série d'activités autour des questions de la justice au Mali, de ses défis et des solutions potentielles.

La table ronde avec l'Institut National de la Formation Judicaire (INFJ) a abordé la responsabilité de la justice, des juges et des magistrats pour une sortie de la crise.

Dans le cadre de l'activité avec la Cour Constitutionnelle, le rôle de la Cour comme "chien de garde de la démocartie" a été discuté en prenant pour exemple l'expérience de la Cour Constitutionnelle de l'Allemagne.

La table ronde qui a réunit la Commission Nationale des Droits de l'Homme (CNDH) et la Ministre de la justice du Mali a porté sur des échanges avec Prof. Dr. Herta Däubler-Gmelin au sujet de la réforme de la justice au Mali. 

En résumé, les échanges et les débats ont souligné la nécessité et l'urgence de la réforme de la justice afin de la rendre plus accessible, plus juste et plus crédible pour les citoyens maliens.