Femmes & leur Rôle dans la Politique

Les 20 et 21 mars 2012 s’est tenu au Centre International de Conférences de Bamako le séminaire de formation, d’information et de sensibilisation sur la loi électorale à l’intention des femmes du RPM venues de différentes régions du Mali et du District de Bamako.     

Le séminaire a été organisé par l’Union des femmes RPM en partenariat avec la Friedrich Ebert Stiftung.

Ont pris part à cet atelier :

Les membres du BN /UF/ RPM, du BPN/RPM, de l’UJ/RPM, les  représentantes des sections UF de l’intérieur  et du district de Bamako, les représentantes des partis politiques alliés.

Le choix du présent thème initié par les femmes du bureau national s’inscrit en droite ligne de la politique du parti à sensibiliser et former davantage les femmes et les aider à mieux se doter d’instruments et d’arguments juridiques pouvant leur permettre de réussir leur participation aux élections libres, transparentes et apaisées.

Pour ce faire, des thèmes importants ont été largement discutés dont, entre autres:

  • La loi électorale : contenu, forces et faiblesses,
  • Les opérations de vote, de dépouillement, d’enregistrement, de transmission, de sécurisation des résultats, de la gestion du contentieux électoral

Les objectifs visés par le séminaire sont les suivants:

- Favoriser une compréhension de la loi électorale par les militantes du parti

- maîtriser le processus électoral par l’application de la loi électorale,

- maîtriser les opérations électorales, le déroulement du vote et la question du contentieux électoral.

Recommandations générales :

Considérant la pertinence de la question des élections en général et de l’élection présidentielle de 2012 en particulier ; 

Considérant le rôle et la place des femmes dans les élections ;

Considérant l’importance du phénomène de la fraude dans les élections au Mali ;

Considérant le rôle crucial de l’administration dans l’organisation des élections ;

 L’atelier invite :

  • les pouvoirs publics à tout mettre en œuvre pour la tenue d’élections transparentes, crédibles et apaisées ;
  • les femmes à s’impliquer activement dans tout le processus électoral
  • le BPN/RPM à mettre à la disposition des femmes les moyens financiers spécifiques avant et le jour des élections.
  • les pouvoirs publics et les acteurs politiques à prendre toutes les mesures nécessaires pour endiguer le phénomène de la fraude source de conflits sociaux post électoraux

et recommande :

  • au BPN la poursuite des formations des agents électoraux jusqu’à la base en impliquant d’avantage les femmes pour un encadrement efficace des élections
  • aux pouvoirs publics la tenue des élections dans les délais constitutionnels.