La Contribution Syndicale à la Prévention et à la lutte contre Ebola

Du 22 au 23 décembre 2014 s’est tenu à Bamako avec la Confédération Syndicale des Travailleurs du Mali (CSTM) un séminaire de 2 jours sur le thème « Contribution syndicale à la  Prévention et à la  Lutte contre la maladie à virus Ebola et autres épidémies en milieu de travail »

 Face à la psychose due au manque d’informations sur un  sujet de santé publique tel que  la maladie à virus Ebola qui sévit dans la région Ouest Africaine depuis plus d’un et qui a fait son entrée au Mali en octobre 2014, il semblait pertinent d’aller vers les groupes les plus exposés face à la maladie, c’est-à-dire les travailleurs de la santé à travers leur syndicat de base.

Cet atelier a servi à informer, sensibiliser sur la maladie à virus Ebola et les modes de protection à tenir ainsi que sur les droits des travailleurs sur un environnement de travail sécurisé. L’activité entrait dans le cadre de la prise en charge des travailleurs de ce secteur conformément aux principes et droits fondamentaux au travail.

Ledit droit à la sécurité et à la santé au travail est un des droits fondamentaux qui fait partie du concept de « travail décent » de l’Organisation International de Travail (OIT). Selon l’OIT 6 300 personnes meurent d’un accident du travail ou d’une maladie liée au travail chaque jour - soit plus de 2,3 millions de morts par an. Le séminaire de la CSTM et la FES Mali s’inscrit dans la logique d’une meilleure mise en œuvre du droit à la sécurité et à la santé au travail et ainsi, une amélioration des conditions de travail.