Symposium sur les nouvelles géopolitiques des opérations de maintien de la paix

Après Abuja, Addis Abeba et Maputo, c’était au tour de Bamako d’accueillir, les 16 et 17 novembre à l’Ecole de maintien de la paix, le symposium sur « les nouvelles géopolitiques des opérations de maintien de la paix ». Cette série d’évènements, qui se sont tenus dans les quatre coins de l’Afrique, s’inscrit dans le cadre du projet de suivi de l’initiative nouvelle géopolitique des opérations de paix (NGP) qui avait été dirigée par le Stockholm Peace Research Institute (SIPRI) et financée par le ministère des affaires étrangères de Finlande. Les travaux de la NGP ont mis en exergue le fait que les opérations de maintien de la paix risqueraient de voir leur nombre augmenter en Afrique contrairement aux autres régions du monde. Par conséquent, l’appropriation par les africains de ces questions restent primordiales.

A Bamako, l’activité était organisée en partenariat avec le Stockholm International Peace Research Insitutute (SIPRI) et le Centre d’Etudes et de Réflexion au Mali (CERM). Le but de cette rencontre était de stimuler le dialogue dans l’espace sahélo-saharien en faisant participer des experts venus de différents pays de la sous-région tels que l’Algérie, la Libye, le Maroc, la Tunisie, la Mauritanie, etc. ; afin de permettre l’identification de réponses possibles et de pistes à suivre par la coopération internationale pour le maintien de la paix.